John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Actualités en cancérologie : fruits, légumes et cancers. Une synthèse du réseau Nacre Volume 89, numéro 3, Mars 2002

Auteurs
Inserm-CRLC, Groupe d'épidémiologie métabolique, Val-d'Aurelle, 34298 Montpellier Cedex 05.

Au cours des vingt dernières années, diverses études épidémiologiques ont mis en évidence une relation inverse entre la consommation per capita de fruits et de légumes et le risque de cancer. Afin de réévaluer l'impact des fruits et légumes sur le cancer, compte tenu de données récentes contradictoires, un groupe de chercheurs du réseau Nacre (Réseau national alimentation cancer recherche) a analysé l'ensemble des données épidémiologiques et expérimentales obtenues dans le domaine concerné, en incluant les résultats préliminaires de l'étude européenne multicentrique Epic. Dans l'état actuel des connaissances, on peut dire avec certitude qu'une consommation importante de fruits et légumes (plus de 400 g/j) assure une réduction du risque de développer un cancer. La justification biologique de ce rôle protecteur des fruits et légumes est en partie à rechercher dans le contenu des produits en de nombreux microconstituants. Les travaux expérimentaux (in vivo et in vitro) établissent que ces microconstituants manifestent de multiples propriétés contribuant à comprendre leur rôle anticancérogène. L'approfondissement des connaissances dans l'identification des constituants biologiquement actifs, dans leur biodisponibilité et leurs mécanismes d'action, permettra d'accroître l'assise scientifique d'une politique de prévention nutritionnelle pour la population générale.