John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Actualités docetaxel dans les cancers du sein Volume 91, numéro 5, Mai 2004

Auteurs
Département d’oncologie médicale, Institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75005 Paris

Le docetaxel (Taxotère ®) a été développé dans les cancers du sein au cours des dix dernières années. Son activité a d’abord été démontrée en monothérapie en situation métastatique après échec d’un traitement par anthracyclines. Puis l’association docetaxel‐anthracyclines s’est révélée active conduisant au développement du docetaxel dans les stades précoces des cancers du sein. Récemment, la première étude adjuvante comparant l’association TAC (avec du docetaxel) au FAC a été présentée. Dans le bras TAC, il existe une augmentation de la survie sans récidive comparé au bras FAC (p ∓ 0,0011) et la survie est meilleure dans le sous‐groupe de patientes présentant moins de 4 ganglions envahis. Dans les protocoles de chimiothérapie néoadjuvante, l’incorporation du docetaxel après une chimiothérapie à base d’anthracyclines (études d’Aberdeen et du NSABP‐B27) conduit à une meilleure réponse clinique avec, comme conséquences, plus de traitements conservateurs et surtout une augmentation du taux de réponse complète histologique. Un bénéfice en survie globale apparaît dans l’étude d’Aberdeen mais un suivi plus long de l’étude du NSABPB27 est nécessaire pour confirmer cet impact du docetaxel sur le devenir des patientes atteintes de cancer du sein. L’étape suivante va consister à définir une stratégie associant les agents cytotoxiques les plus actifs à des thérapeutiques ciblées, adaptées au profil biologique des tumeurs. L’association du trastuzumab (Herceptin ®) aux taxanes a déjà démontré une activité dans les cancers du sein métastatiques surexprimant HER2. L’évaluation de cette association dans les traitements adjuvants est en cours.