JLE

Annales de Gérontologie

MENU

Troubles du sommeil et activité cholinergique : implications potentielles pour la consolidation mnésique Volume 2, numéro 2, avril 2009

Auteur
Professeur de Neurosciences, Université de la Méditerranée, Marseille

Dans le cas de la maladie d’Alzheimer débutante ou modérée, le traitement de choix reste aujourd’hui l’administration de médicaments à action anticholinestérasique, afin de promouvoir la transmission cholinergique dans les structures impliquées dans les processus cognitifs. Ces médicaments ont fait la preuve de leur efficacité clinique et permettent d’améliorer tant la socialisation que l’autonomie des patients, aux plans comportemental et cognitif. Il est admis de tous que les effets de l’administration de ces médicaments sont en rapport avec leur mécanisme d’action principal, qui est d’augmenter la biodisponibilité de l’acétylcholine (ACh) synaptique et, partant, l’activation des récepteurs cholinergiques.