John Libbey Eurotext

Annales de Gérontologie

MENU

Topographie fonctionnelle impliquée dans la marche Volume 2, numéro 1, janvier 2009

Auteur
Dynamique et physiopathologie des réseaux neuronaux, Inserm U667, Collège de France ; Université Pierre et Marie Curie, Paris

L’étude des mécanismes neurobiologiques de la locomotion a mis en lumière l’existence, au niveau spinal, de réseaux neuronaux contenant tous les éléments nécessaires pour organiser de manière autonome les commandes rythmiques de marche. L’activité de ces réseaux, qualifiés de générateurs de patterns centraux, est régulée par des afférences d’origine périphérique qui adaptent le déroulement du programme de marche et par des afférences descendantes issues de générateurs centraux qui déclenchent et déterminent son rythme d’activité. Cet article se focalise plus particulièrement sur l’organisation fonctionnelle du générateur mésencéphalique (composé des noyaux pédonculo-pontin et cunéiforme) et les circuits de contrôle de la locomotion par les ganglions de la base. Nous présentons les données qui conduisent à s’interroger sur le rôle spécifique du noyau pédonculo-pontin dans le contrôle de la locomotion et apportons des observations en faveur de l’implication des connexions reliant les ganglions de la base au colliculus supérieur dans la locomotion dirigée vers un but. Ces données sont discutées par rapport aux troubles de la marche observés chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.