John Libbey Eurotext

Annales de Gérontologie

MENU

Rôle de l’unité mobile de gérontologie dans l’identification et l’orientation des patients avec troubles cognitifs Volume 2, numéro 1, janvier 2009

Auteurs
Unité mobile de gérontologie, Clinique universitaire de médecine gériatrique, Pôle pluridisciplinaire de médecine, CHU de Grenoble

La prise en charge des patients âgés présentant des troubles des fonctions supérieures concerne la plupart des services de spécialités. Si le motif d’admission n’est pas toujours en lien avec cette pathologie, ces patients justifient le plus souvent d’une gestion spécifique. L’Unité mobile de gérontologie (UMG) a évalué 100 sujets présentant des troubles des fonctions supérieures dans différents services de spécialités. Sur les 100 patients, seuls 42 étaient diagnostiqués comme présentant une démence avant l’hospitalisation et, parmi eux, 23 avaient un motif d’admission directement en lien avec la pathologie démentielle (troubles psycho-comportementaux et état confusionnel). Parmi les 58 autres patients évalués, la plupart présentaient un syndrome confusionnel à l’admission et 39 ont été diagnostiqués comme ayant une démence probable à l’issue de l’intervention. Dans les suites, la majorité des patients a été orientée vers les services de gériatrie et seuls 10 patients ont regagné directement leur domicile. Le profil social est singulier avec 36 % de patients vivant seuls avec un soutien à domicile des professionnels, ce qui rend la gestion des suites complexes. Les difficultés diagnostiques à la phase aiguë justifient le plus souvent d’une évaluation complémentaire dans les services de médecine gériatrique ou de soins de suite. Les recommandations établies par l’UMG sont suivies dans 71 % des cas. La longueur des délais de prise en charge et la durée moyenne de séjour de ces patients justifient un signalement plus précoce par les structures d’urgences auprès des équipes mobiles, ainsi que l’orientation préférentielle vers les unités d’accueil spécialisées.