John Libbey Eurotext

Annales de Gérontologie

MENU

Le myélome multiple : à propos de 25 cas Volume 3, numéro 1, mars 2010

Auteurs
Hôpital de circonscription de Souk Lahad, 4230 Tunisie, Service de rhumatologie, CHU Hédi Chaker, Sfax, Tunisie, Chef de service de rhumatologie, CHU Hédi Chaker, Sfax, Tunisie

Le myélome multiple est une pathologie fréquente en gériatrie, en rapport avec une prolifération plasmocytaire maligne touchant essentiellement la moelle osseuse. Son traitement repose sur la chimiothérapie. L’objectif de cette étude était de déterminer les particularités cliniques, biologiques et thérapeutiques du myélome multiple chez le sujet âgé. Il s’agit d’une étude rétrospective de 25 dossiers de patients âgés de 65 ans et plus atteints de myélome multiple et hospitalisés dans le service de rhumatologie du CHU Hédi Chaker de Sfax, en Tunisie, de janvier 1990 à décembre 2003. L’âge moyen des patients est de 73,2 ans, avec une légère prédominance masculine. Les douleurs osseuses sont un motif constant de consultation associées, dans 68 % des cas, à une altération de l’état général. La vitesse de sédimentation est très élevée dans 72 % des cas. Le type monoclonal IgG est le plus fréquent (60 %) et 50 % des patients ont une plasmocytose médullaire supérieure à 30 %. Vingt-trois patients (92 %) appartiennent au stade III de la classification pronostique de Salmon et Durie. Quatre-vingt-douze pour cent ont bénéficié d’une chimiothérapie initiale à base de MP ou de VMPC. Le myélome multiple du sujet âgé paraît identique à celui du sujet jeune, cependant certaines précautions doivent être prises en considération pour le choix de la chimiothérapie (tares, fonction rénale).