John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Valeurs de référence de la calprotectine méconiale (immuno-dosage Liaison® XL) Volume 81, numéro 4, Juillet-Août 2023

Illustrations


  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Service de Biochimie et Génétique Moléculaire, Centre de Biologie, CHU Gabriel Montpied, 58 Rue Montalembert, 63000 Clermont-Ferrand, France
2 Université Clermont Auvergne, Faculty of medicine, CNRS 6293, INSERM 1103, GReD, Clermont-Ferrand, France
3 Service de Chirurgie infantile, CHU Clermont-Ferrand, F-63000, Clermont-Ferrand, France
4 Service de Pédiatrie Générale, CHU Clermont-Ferrand, F-63000, Clermont-Ferrand, France
5 Direction de la Recherche Clinique et de l’Innovation, CHU Clermont-Ferrand, F-63000, Clermont-Ferrand, France
6 Service de Gynécologie Obstétrique - Maternité, CHU Clermont-Ferrand, F-63000, Clermont-Ferrand, France
* Correspondance : C. Oris

Dans le cadre du diagnostic de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, chez l’adulte et l’enfant de plus de 4 ans, le seuil de normalité de la calprotectine fécale est fixé à 50 μg/g de selles. Les concentrations de calprotectine sont décrites comme physiologiquement supérieures chez les enfants plus jeunes, particulièrement durant la première année de vie. L’objectif de notre étude était de définir, pour la première fois, des valeurs de référence de la calprotectine méconiale dosée chez le nouveau-né avec une technique automatisée (Liaison®XL, DiaSorin). Une étude prospective a été menée à la Maternité du CHU de Clermont-Ferrand, avec inclusion de nouveau-nés à terme sans atteinte digestive. Les dosages de calprotectine ont été réalisés sur le Liaison®XL utilisé en routine dans le service de Biochimie. Au sein de notre cohorte (n = 132 nouveau-nés), l’intervalle du 2,5e  au 97,5epercentile allait de 21 à 855 μg/g de méconium. À l’exception du sexe du nouveau-né, aucune différence significative des concentrations de calprotectine n’a été retrouvée pour les facteurs maternels et néonataux étudiés. Au-delà des valeurs de référence, la forte variabilité inter-individuelle du biomarqueur doit être prise en compte dans l’interprétation d’un dosage de calprotectine méconiale réalisé chez le nouveau-né.