John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Syndrome d’activation macrophagique révélant un lymphome hodgkinien : à propos d’un cas Volume 79, numéro 4, Juillet-Août 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’hématologie, Centre Hospitalier Universitaire Mohamed-VI, Marrakech, Maroc
2 Laboratoire d’hématologie, Hôpital militaire Avicenne, Marrakech, Maroc
3 Faculté de médecine et de pharmacie, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
* Correspondance

Le syndrome d’activation macrophagique (SAM) ou lymphohistiocytose hémophagocytaire est une entité clinico-biologique caractérisé par une prolifération et une activation non spécifique des macrophages du système réticulo-histiocytaire, avec une phagocytose des éléments figurés du sang. C’est une pathologie rare associant des signes cliniques et biologiques non spécifiques et des images d’hémophagocytose. Elle peut être primitive ou secondaire à une infection, une affection auto-immune ou néoplasique. Si les lymphomes T ou NK sont les causes classiques de SAM réactionnel, son association à un lymphome hodgkinien est exceptionnelle. C’est une urgence diagnostique et thérapeutique vu le risque d’évolution vers une défaillance multi-viscérale mortelle en l’absence de prise en charge adéquate.

Nous rapportons ici un cas de SAM ayant révélé un lymphome hodgkinien chez un patient de 35 ans.