John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Sensibilité aux antibiotiques des entérobactéries urinaires dans un contexte ambulatoire en Wallonie-Belgique : une analyse rétrospective sur une période de 5 ans (2018-2022) Volume 81, numéro 1, Janvier-Février 2023

Auteurs
1 Synlab Belgium, Avenue Alexandre Fleming, 6220 Fleurus, Belgium
2 Faculty of Public Health, Lebanese University, Tripoli, Lebanon
3 Department of Infectious Diseases, Hôtel-Dieu de France University Hospital, Beirut, Lebanon
4 Laboratoire Microbiologie Santé, et Environnement (LMSE), Doctoral School of Sciences and Technology, Faculty of Public Health, Lebanese University, Tripoli, Lebanon
* Correspondance : N. Azar Nadim

Objectif : L’augmentation de la résistance aux antibiotiques dans les infections des voies urinaires est un problème de santé publique. Dans cette étude, nous évaluons la résistance des bactéries urinaires comme approche préalable à une thérapie empirique appropriée et réussie chez les patients ambulatoires.

Méthodes : Une étude rétrospective est réalisée de janvier 2018 à septembre 2022 au laboratoire Synlab-Collard, Liège, Belgique ; un total de 129 939 entérobactéries isolées à partir de 120 616 échantillons d’urine positifs y sont inclus.

Résultats : La sex-ratio dans l’étude est de 81,6 % de femmes et de 18,4 % d’hommes. E. coli est la bactérie la plus isolée (70,4 %), suivi de Klebsiella spp. (13,5 %), Proteus spp. (8,5 %) et Citrobacter spp. (2,5 %). La résistance à l’ampicilline est de 56%, aux furanes de 19 % (femmes) et de 32 % (hommes). La fosfomycine et la ciprofloxacine montrent des taux de résistance plus élevés chez les sujets de plus de 80 ans (respectivement 18 %, 24 % chez les femmes et 25 %, 35 % chez les hommes). Le triméthoprime présente un taux de résistance de 24 % et 29 % chez les femmes et les hommes de plus de 80 ans, respectivement.

Conclusion : Il est important que les prescripteurs examinent attentivement les limites de tout traitement empirique et évaluent son taux d’échec potentiel en fonction des profils de résistance des entérobactéries urinaires. Des antibiogrammes doivent être effectués et les traitements ajustés, en particulier chez les personnes âgées.