John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Marqueurs biologiques du diabète : apports et discordances des nouvelles technologies. À propos d’un cas clinique Volume 79, numéro 5, Septembre-Octobre 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Service de biochimie, CHU de Bordeaux, France
2 Université de Bordeaux, France
3 Hôpital Saint-André, CHU de Bordeaux, France
4 Centre DiaBEA, Hôpital des Enfants, CHU de Bordeaux, France
5 UMR 1286 NutriNeuro, Université de Bordeaux, France
6 Inserm U1035, Université de Bordeaux, France
7 UMR5536, CNRS-Université de Bordeaux, France
* Correspondance

Des discordances potentielles sont observées par les praticiens de diabétologie chez certains patients entre les marqueurs « classiques » du diabète (hémoglobine A1c, HbA1c) et les « nouveaux » marqueurs issus du monitorage continu du glucose (CGM, Continuous Glucose Monitoring). Les dispositifs de CGM donnent une HbA1c estimée ou eA1c, calculée selon la glycémie interstitielle moyenne et corrélée au temps relatif passé dans la cible glycémique ou Time-in-Range (TIR, %). Nous rapportons, à travers un cas clinique, l’existence de discordances et explorons leurs causes potentielles. L’eA1c est rendue sur la base des données recueillies par un capteur dont la durée de vie est de 14 jours, et l’HbA1c est un reflet rétrospectif sur 8 à 12 semaines de l’exposition à l’hyperglycémie. La patiente présentait un mauvais contrôle glycémique, se traduisant par une eA1c à 9 % contre une HbA1c dosée à 7,4 % et 7,7 % respectivement en immuno-dosage délocalisé (Siemens DCA- Vantage®) et en HPLC (Variant II Turbo). En plus des données du CGM, le déséquilibre glycémique et son caractère récent ont pu être objectivés par une fraction labile de l’HbA1c (LA1c) augmentée en HPLC. Ainsi, des variations récentes et/ou importantes du contrôle glycémique vont creuser un écart entre l’HbA1c et l’eA1c, pouvant induire des décisions thérapeutiques erronées. La nature différente des marqueurs les rend difficilement comparables en particulier en termes de durée de mesure. Ces dispositifs de lecture du glucose interstitiel en continu sont largement utilisés, il est important de comprendre et maîtriser les données qu’ils fournissent.