John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Intérêt pronostique de la détection de la maladie résiduelle dans les leucémies aiguës myéloïdes avec caryotype normal et FLT3-ITD négatif Volume 81, numéro 2, mars-avril 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Université Hassan II de la Faculté de Médecine et de Pharmacie, Laboratoire d’Hématologie du Centre Hospitalier Universitaire Ibn Rochd, Casablanca, Maroc
2 Laboratoire de génétique médicale de la Faculté de Médecine et de Pharmacie, université Hassan II, Casablanca, Maroc
3 Service d’hématologie et onco-pédiatrie de l’hôpital 20 août, Casablanca, Maroc
* Correspondance : S. Jaddaoui

Introduction : la rémission complète (RC) chez les patients atteints de leucémie aiguë myéloblastique (LAM) est encore définie morphologiquement, donc correspondant à une charge tumorale assez variable. Objectifs : nous avons évalué la maladie résiduelle (MRD) chez des patients atteints de LAM, et aussi réalisé une analyse moléculaire du gène FLT3/ITD chez les patients à caryotype normal. Matériel et méthodes : trente patients adultes atteints de LAM ont été inclus. La détection de la MRD a été réalisée par cytométrie en flux en post-induction après obtention d’une RC cytologique. Résultats : parmi les 30 patients 25 (83 %) étaient classés dans le groupe de risque intermédiaire dont 20 (67 %) avait un caryotype normal. La positivité de la MRD et des cellules souches leucémiques (CSL) dans ce groupe était prédominante avec diminution de la fréquence du nombre des hématogones. La survie sans rechute (RFS) dans le groupe de patients MRD négatifs à cytogénétique normale et gène FLT3 non muté est meilleure que la RFS chez l’ensemble de nos patients étudiés. Conclusion : la MRD et les CSL sont des facteurs pronostiques de la rechute qui devraient être intégrés désormais en routine pour guider une meilleure prise en charge de LAM.