JLE

Annales de Biologie Clinique

MENU

Intelligence artificielle : vers une meilleure stratégie de prédiction du résultat de la biopsie testiculaire dans un contexte d’azoospermie Volume 82, numéro 2, Mars-Avril 2024

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

Tableaux

Auteurs
1 Sorbonne Université, Faculté de Médecine, Saint Antoine Research Center, INSERM UMR 938, 27 rue Chaligny, Paris, France
2 Service de Biologie de la Reproduction-CECOS, Hôpital Tenon, AP-HP, Sorbonne Université, 75020 Paris, France
3 Service d’Urologie, Hôpital Tenon, AP-HP, Sorbonne Université, 75020 Paris, France
4 Département de Métabolomique Clinique, Hôpital Saint Antoine, AP-HP, Sorbonne Université, 75012 Paris, France
* Correspondance G. Bachelot

L’azoospermie, définie par l’absence de spermatozoïde dans le sperme, est retrouvée chez 10 à 15 % des patients infertile. Deux tiers de ces cas sont causés par une spermatogenèse altérée, appelée azoospermie non obstructive (ANO). Dans ce contexte, l’extraction chirurgicale de spermatozoïdes via une biopsie testiculaire (BT) est la meilleure option et peut être proposée aux patients dans le cadre d’une préservation de la fertilité, ou pour bénéficier d’une fécondation in vitro.

Le bilan préopératoire a pour objectif de rechercher la cause de l’ANO et d’évaluer l’état de la spermatogenèse. Sa capacité à prédire le succès de la BT est actuellement limitée.

De ce fait, aucun critère objectif et fiable n’est à l’heure actuelle disponible pour orienter les professionnels sur les chances de réussite et leur permettre d’évaluer correctement la balance bénéfice/risque de ce type d’intervention.

Actuellement en plein essor, l’intelligence artificielle (IA) a le potentiel de révolutionner la médecine en la rendant plus prédictive et personnalisée. Cette revue a pour objectif de présenter l’IA et ses concepts clés, puis d’examiner l’état actuel des recherches sur la prédiction du succès de la BT.