JLE

Annales de Biologie Clinique

MENU

Déficit en facteur XI : actualités et revue de littérature Volume 82, numéro 2, Mars-Avril 2024

Auteurs
1 Laboratoire d’Hématologie, Centre Hospitalier de Niort , 40 avenue Charles de Gaulle, 79000 Niort
2 Laboratoire, Groupement de coopération sanitaire de Saintonge, Laboratoire inter-hospitalier de biologie médicale, Centres hospitaliers de Saint-Jean-d’Angély, Saintes, Royan et Jonzac, Saint-Jean-d’Angély, 18 avenue du port, 17400 St Jean d’Angély
3 Laboratoire d’Hématologie, CHU d’Angers, 4 rue Larrey, 49100 Angers
4 Laboratoire d’hématologie, Centre Hospitalier Universitaire d’Angers
5 Service d’Anesthésie, Clinique Pasteur, 222 Av. de Rochefort, 17200 Royan
* Correspondance M. Demoy

Le déficit constitutionnel en facteur XI est rare, bien que deux clusters aient été identifiés en France. Le déficit acquis en facteur XI est exceptionnel. Le management de ce déficit est compliqué par le manque de corrélation entre la symptomatologie hémorragique et le taux de facteur XI. Par ailleurs, d’autres paramètres de l’hémostase peuvent avoir un impact sur la symptomatologie hémorragique. Nous rapportons ainsi le cas d’un déficit congénital en facteur XI, d’un déficit acquis par anticorps antifacteur XI et le cas d’un déficit associé en facteur XI et en facteur Willebrand. D’autre part, des interférences analytiques peuvent entraîner une sous-estimation du facteur FXI, et nous rapportons le cas d’une interférence par anticoagulants circulants. L’objectif de cet article est de donner les éléments nécessaires à la conduite à tenir devant un facteur XI abaissé isolément ou non.