John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Évaluation de la valeur seuil la plus coût-efficace des marqueurs sériques du 1er trimestre pour l’emploi du test d’ADN circulant dans le dépistage de la trisomie 21 : une analyse médico-économique Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Service de médecine, Centre hospitalier de Mauriac, France
2 Université Clermont-Auvergne, CNRS-UMR 6602, Institut Pascal, Axe TGI, Péprade, Clermont-Ferrand, France
3 Laboratoire de biochimie-hormonologie, Hôpital Robert-Debré, APHP, Paris, France
4 Laboratoire de mathématiques, UMR CNRS 6620, Université Blaise-Pascal ; CNRS, UMR 6620, Laboratoire de mathématiques, Aubière, France
5 Laboratoire Eurofins Biomnis, Lyon, France
6 Direction de la recherche clinique, Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand, France
7 Pôle Femme et Enfant, Centre hospitalier universitaire de Clermont-Ferrand, France
* Correspondance

Introduction : Notre objectif était d’identifier la valeur seuil la plus cout-efficace des marqueurs sériques du 1er trimestre pour l’intégration du test ADN libre circulant en deuxième ligne dans le cadre du dépistage prénatal de la trisomie 21 en France. Matériel et méthodes : Une analyse cout-efficacité a été menée sur 108 121 grossesses uniques en utilisant un modèle de simulation. Les valeurs seuils testées des marqueurs sériques du 1er trimestre étaient comprises entre 1/51 et 1/1 000 par pas de 1/50. La valeur seuil la plus coût-efficace a été déterminée par le calcul du ratio coût-efficacité (RCE, coûts = coûts directs médicaux après le dosage des marqueurs du 1er trimestre, efficacité = nombre de cas de trisomie 21 dépistés). Résultat : Dans notre échantillon, 161 cas de trisomie 21 ont été identifiés. Pour une valeur seuil ≥ 1/50, 47,2 % des cas ont été diagnostiqués. Dans le modèle de simulation, pour un seuil ≥ 1/250, 73,9 % des cas de trisomie 21 étaient identifiés, pour un seuil ≥ 1/500, le pourcentage de détection s’élevait à 78,8 % et pour un seuil ≥ 1/1 000, 2 cas supplémentaires ont été identifiés. Le montant des coûts était stable pour un seuil ≥ 1/250 (978 634 €), puis augmentait rapidement pour un seuil ≥ 1/500 (1 966 576 €) et devenait exponentiel pour un seuil ≥ 1/1 000 (3 980 216 €). Le RCE pour le seuil ≥ 1/500 était de 38 560. Conclusion : La valeur seuil la plus coût-efficace pour l’implémentation du test ADN libre circulant en deuxième ligne semble être ≥ 1/500.