John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Cholestase secondaire à une infection à cytomégalovirus chez une patiente immunocompétente Volume 77, numéro 3, Mai-Juin 2019

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Université Mohammed V, Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina, Hôpital des spécialités, Laboratoire central de virologie, Rabat, Maroc
2 Université Mohammed V, Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina, Hôpital Ibn Sina, Service de médecine B, Rabat, Maroc
* Correspondance
  • Mots-clés : cytomégalovirus, cholestase, immunocompétent, ganciclovir, infection
  • DOI : 10.1684/abc.2019.1434
  • Page(s) : 323-6
  • Année de parution : 2019

La primo-infection ou la réactivation de l’infection à cytomégalovirus (CMV) peut induire chez les patients immunodéprimés des atteintes sévères dont la nature dépend du type d’immunodépression et peut toucher de multiples organes. Par contre, l’infection est bénigne et le plus souvent asymptomatique chez les individus immunocompétents ne nécessitant pas de traitement antiviral. De rares cas graves de primo-infection ont été documentés. Dans cet article, nous rapportons le cas d’une patiente immunocompétente âgée de 21 ans qui présente un ictère cholestatique à CMV avec une évolution clinico-biologique favorable sous ganciclovir. Le diagnostic de l’ictère cholestatique à CMV a été retenu sur l’ensemble des données clinico-biologiques après avoir éliminé les causes chirurgicales, infectieuses « classiques », auto-immunes et médicamenteuses.