John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Techniques de détection des anticorps anti-mitochondries pour le diagnostic de cholangite biliaire primitive : étude dans une population sud-tunisienne Volume 80, numéro 5, Septembre-Octobre 2022

Auteurs
1 Immunology Department, Habib Bourguiba Hospital, University of Sfax, Tunisia
2 Gastro-enterology Department, Hedi Chaker Hospital, University of Sfax, Tunisia
3 Internal Medicine Department, Hedi Chaker Hospital, University of Sfax, Tunisia
Correspondence: S. Mejdoub

Les anticorps anti-mitochondries (AAM) peuvent être recherchés par immunofluorescence indirecte (IFI) ou immunodot en utilisant les Ag M2 et M2-3E. Afin d’évaluer la concordance de ces tests et leur intérêt dans le diagnostic de cholangite biliaire primitive (CBP), nous avons comparé les résultats de recherche des AAM (IFI), anti-M2 et anti-M2-3E (immunodot) de 319 sérums. Selon les données cliniques disponibles, les patients avec au moins un marqueur positif ont été classés en deux groupes « CBP » et « non CBP ». Les résultats des trois marqueurs étaient concordants dans 296 cas (92,8 %). Au moins un marqueur était positif dans 82 cas. Dans le groupe « CBP » (n = 15), les trois marqueurs étaient positifs dans 14 cas. Dans 12 cas, le diagnostic était retenu sans recours à la biopsie hépatique. Dans le groupe « non CBP » (n = 15), les trois marqueurs étaient positifs dans neuf cas, mais les autres critères de CBP n’étaient pas remplis. L’IFI demeure la technique de première intention pour la recherche des AAM ; l’immunodot permet de confirmer la spécificité antigénique. L’interprétation, notamment des cas discordants, repose surtout sur le contexte clinique.