John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Performance analytique de l’index d’hémolyse sur l’analyseur Abbott C-16000 et son utilisation potentielle pour la mesure de l’hémoglobine plasmatique Volume 81, numéro 1, Janvier-Février 2023

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Service de biochimie générale, APHP, Hôpital Necker Enfants-Malades, F-75015 Paris, France
2 Université Paris Cité, Faculté de Pharmacie de Paris, F-75006 Paris, France
3 Service de biochimie, APHP, Hôpital Pitié-Salpêtrière, F-75013, Paris, France
* Correspondance : C.H. Cottart

Objectif : La mesure de l’indice d’hémolyse (IH) est généralement effectuée dans les laboratoires de chimie clinique afin de déterminer si les analyses biologiques sont influencées par l’hémolyse in vivo ou in vitro de l’échantillon. Notre objectif était d’évaluer la performance analytique de la mesure de l’IH de l’analyseur Abbott C-16000 afin de déterminer si elle pouvait être utilisée pour mesurer de manière fiable l’hémoglobine acellulaire (fHB) dans les échantillons de plasma. Méthodes : La répétabilité, la reproductibilité, la limite inférieure de détection (LLOD) et la limite inférieure de quantification (LLOQ) de la mesure de l’IH du C-16000 ont été déterminées ainsi que l’interférence potentielle de la bilirubine, des triglycérides et de la myoglobine. Les valeurs de l’IH C-16000 d’échantillons biologiques présentant diverses plages de fHB ont été comparées à celles mesurées à l’aide de la méthode de référence établie, la spectroscopie de second dérivé. Résultats : La détermination de l’IH C-16000 a montré une excellente corrélation linéaire avec la méthode de référence (y = 1,0043x – 1,248, R2 = 0,998), une large gamme de mesures analytiques (400-20 000 mg/L ; y = 0,9904x + 72,972, R2 = 0,999), une LLOD (56 mg/L) et une LLOQ (84 mg/L) cliniquement pertinentes, une bonne répétabilité (coefficient de variation (CV) = 1-15 %) et une bonne reproductibilité (CV = 5-7 %). Aucune interférence n’a été observée avec la myoglobine à des concentrations aussi élevées que 35 447 mg/L, la bilirubine non conjuguée et conjuguée (à des concentrations allant jusqu’à 500 mg/L et 375 mg/L, respectivement) ou les triglycérides jusqu’à 6,8 mmol/L. Cependant, une sous-estimation significative des concentrations de fHB a été observée à des niveaux de triglycérides plus élevés. Conclusion : Cette étude démontre que l’analyseur Abbott C-16000 HI est fiable et mesure avec précision les concentrations plasmatiques de fHB dans des conditions pathophysiologiques, sauf en cas de concentrations sanguines élevées de triglycérides.