John Libbey Eurotext

Annales de Biologie Clinique

MENU

Analyse du polymorphisme insertion/délétion du gène de facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF) et des facteurs de risque environnementaux dans un échantillon de la population algérienne atteinte de la dégénérescence maculaire liée à l’âge néovasculaire (DMLAn) Volume 80, numéro 5, Septembre-Octobre 2022

Illustrations

  • Figure 1.

Tableaux

Auteurs
1 Laboratory of molecular and cellular biology, University of Science and Technology Mohamed Boudiaf, El Mnaouar, Bir El Djir, Oran, Algeria
2 Thematic agency for research in health sciences ATRSS, Algeria
3 Laboratory of medical genetic applied in ophthalmology, « Hammou Boutlilis » ophthalmology Hospital, Oran, Algeria
4 Department of ophthalmology, Hassani Abdelkader Hospital, Sidi Bel Abess, Algeria
5 Chiali ophtalmology clinic, Oran, Algeria
6 BiOSSE (Biology of organisms: stress, health, environment), Le-Mans Université, Le-Mans, France
Correspondence: G. Abid

Introduction

Un nombre croissant de preuves montrent que les facteurs génétiques et environnementaux peuvent influencer le risque de la forme néovasculaire de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLAn). L’objectif de cette étude était d’abord d’analyser l’association du polymorphisme d’insertion/délétion dans le gène VEGF et des facteurs environnementaux avec le risque de la DMLAn, puis d’étudier si ces facteurs ont un impact sur l’âge d’apparition de cette maladie dans un échantillon de population algérienne.

Méthodes

Soixante-douze patients atteints de la DMLA et 124 témoins ont été recrutés ; un questionnaire standardisé a été utilisé pour recueillir des informations concernant les maladies systémiques sous-jacentes et les facteurs environnementaux importants. Le génotypage du SNP VEGF (I/D) a été réalisé par une l’approche de PCR standard, et les analyses statistiques ont été réalisées à l’aide du logiciel IBM SPSS statistics 21.

Résultats

Une association significative a été rapportée entre l’âge (p < 0,05), le tabagisme (p = 0,02), l’alcool (p < 0,01), l’hypertension (p = 0,04), l’hyperlipidémie (p = 0,008) et les maladies thyroïdiennes (p = 0,03) avec la DMLAn. Les maladies thyroïdiennes peuvent jouer un rôle dans l’accélération du développement de la DMLAn à un âge plus précoce dans notre échantillon (p < 0,001). Aucune association n’a été trouvée entre le génotype VEGF – 2549 I/D et la présence de la DMLA néovasculaire (p = 0,27), ni avec l’âge d’apparition de cette pathologie (p = 0,21).

Conclusion

Nos résultats suggèrent que l’âge, le tabagisme, l’alcool, l’hypertension, l’hyperlipidémie et les maladies thyroïdiennes sont des facteurs de risque possibles qui pourraient augmenter le risque de la DMLA néovasculaire. De plus, le VEGF – 2549 I/D pourrait ne pas être associé au risque de développement de la DMLA. Enfin, les maladies thyroïdiennes pourraient accélérer le développement de la DMLAn à un âge plus précoce.