John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Transmission du virus de l'immunodéficience humaine par le lait maternel : données physiopathologiques récentes et rationnel pour la prévention Volume 6, numéro 3, Mai - Juin 2002

Auteurs
Unité Inserm U430 (équipe VIH-muqueuses), Hôpital Broussais, 96, rue Didot, 75674 Paris Cedex 14
  • Mots-clés : Lait maternel - VIH1 - Transmission mère-enfant.
  • Page(s) : 189-97
  • Année de parution : 2002

La transmission post-natale du VIH par le lait maternel demeure un problème de santé publique important dans les pays en développement, avec un taux de l'ordre de 14 %. C'est un processus multifactoriel où interviennent des facteurs comportementaux comme le type et la durée de l'allaitement, des facteurs biologiques liés à la mère, notamment la réponse immunitaire contre le VIH, la charge en VIH libre ou associé aux cellules dans le lait. La meilleure prévention consiste à utiliser l'allaitement artificiel, ce qui n'est possible que dans les pays à niveaux de vie élevés ou intermédiaires. Dans les pays pauvres, les recommandations actuelles préconisent l'allaitement maternel exclusif, relativement court pendant 4 à 6 mois, accompagné d'un sevrage rapide.