John Libbey Eurotext

Virologie

Rodent-borne viruses in French Guiana Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire des Interactions virus-hôtes,
Institut Pasteur de la Guyane,
23 avenue Pasteur,
BP 6010, 97306 Cayenne cedex,
French Guiana
2 Laboratoire de Virologie,
CNR Hantavirus Laboratoire associé,
Institut Pasteur de la Guyane, Cayenne,
French Guiana
3 Institut des Sciences de l’évolution,
Université de Montpellier,
France
* Corresponding author

Les rongeurs sont décrits comme des réservoirs privilégiés de nombreuses zoonoses. Du fait de leurs fortes abondances, de leur dynamique et, pour plusieurs espèces, de leur capacité à coexister avec les populations humaines, les rongeurs jouent un rôle clé dans le maintien et la transmission de pathogènes. En Guyane, 36 espèces de rongeurs ont été recensées et sont présentes aussi bien en forêt primaire et secondaire qu’en savane et en zones urbaines. Certaines populations de rongeurs font face, aujourd’hui, à des perturbations de leurs habitats, du fait des pressions anthropiques. Ces perturbations engendrent des changements dans la dynamique des populations et des communautés pouvant avoir un impact sur la circulation et l’émergence des pathogènes. Nous avons récemment identifié des virus appartenant à deux familles virales, Bunyaviridae et Arenaviridae, chez leurs réservoirs potentiels ainsi que chez l’homme dans le cas des hantavirus (Bunyaviridae). De plus, la caractérisation des habitats les plus favorables des espèces réservoirs d’hantavirus a permis de mettre en évidence les zones à plus fort risque d’émergence. Le rôle des communautés de rongeurs doit maintenant être étudié afin de mieux appréhender les mécanismes d’émergence en milieu amazonien.