John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Le virus de la maladie de Marek et ses interactions avec la peau Volume 18, numéro 2, Mars-Avril 2014

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
Auteurs
INRA, UMR1282,
Unité d’infectiologie et santé publique, ISP,
Équipe BIOVA,
37380 Nouzilly, France
* Tirés à part

Le virus de la maladie de Marek (MDV) est un herpesvirus hautement contagieux, qui induit une immunosuppression et des lymphomes T chez la poule. Ce virus continue à circuler dans les élevages en dépit d’une vaccination largement pratiquée depuis 40 ans, avec un impact économique important au niveau mondial. Les follicules plumeux de la peau, qui permettent la genèse et l’ancrage des plumes, sont l’unique source d’excrétion connue du MDV dans le milieu extérieur. Ce tissu est à l’origine de la contamination de l’environnement et de la transmission du MDV entre oiseaux. Les cellules épithéliales des follicules plumeux sont les seules cellules identifiées produisant une grande quantité de virions infectieux matures, visibles par microscopie électronique à transmission et à partir desquelles des virions infectieux ont été purifiés. Enfin, les plumes prélevées sur les animaux ainsi que les poussières d’élevage sont aujourd’hui considérées comme d’excellents matériaux afin de suivre la vaccination, la circulation des virus pathogènes et la contamination de l’environnement. Cet article a pour objectif de résumer l’ensemble des connaissances actuelles sur l’interaction du MDV avec la peau et de proposer de nouvelles approches qui pourraient résoudre d’importantes questions biologiques relatives au MDV.