John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Le matin des bactériophages Volume 5, numéro 1, Janvier - Février 2001

Auteur
Centre de référence Félix-d'Hérelle pour virus bactériens, Département de biologie médicale, Faculté de médecine, Université Laval, Québec, Qc, Canada G1K 7P4

Avec environ 5 150 phages observés au microscope électronique, les virus des bactéries forment le plus grand groupe viral. Le Comité international de taxonomie des virus (ICTV) reconnaît actuellement un ordre, 13 familles et 30 genres. L'ordre Caudovirales comprend les phages caudés avec trois familles et environ 5 000 membres (96,4 %). Les 10 familles de phages icosaédriques, filamenteux ou pléomorphes comprennent 186 virus. Les phages se rencontrent dans tout le règne bactérien et semblent être les microbes les plus fréquents sur terre. Leur fréquence peut atteindre 1010 particules/ml dans l'eau de mer. Ils sont d'origine polyphylétique. Les phages caudés semblent être les virus les plus anciens. La recombinaison avec échange de gènes ou blocs de gènes (évolution modulaire) paraît leur voie évolutive préférée. Il y a des analogies entre phages caudés et herpèsvirus. Les phages nuisibles peuvent faire des ravages dans les industries de fermentation, surtout les industries laitières. D'autre part, les phages sont très utiles en bactériologie générale, biotechnologie, épidémiologie, génétique et comme objets-tests dans une multitude de situations. La phagothérapie des maladies infectieuses redevient actuelle et les phages sont promis à un avenir brillant en recherche.