JLE

Virologie

MENU

Gene therapy to cure HIV infection Volume 27, numéro 5, Septembre-Octobre 2023

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.

Tableaux

Auteurs
1 Lady Davis Institute for Medical Research, Montréal, Québec, H3T 1E2, Canada
2 Department of Microbiology and Immunology, McGill University, Montréal, Québec, H3A 0G4, Canada
3 Department of Medicine, Division of Experimental Medicine, McGill University, Montréal, Québec, H3A 0G4, Canada
* Correspondance : R. Scarborough

À ce jour, la seule intervention qui a pu guérir l’infection par le VIH a été la greffe de moelle osseuse de donneurs résistants au VIH à des receveurs infectés par le VIH. Cette approche permet de guérir à la fois les hémopathies malignes et l’infection par le VIH, mais elle ne peut pas être adoptée à grande échelle en raison du risque élevé de mortalité associé aux greffes de cellules entre individus. Plusieurs approches de thérapie génique modifiant les propres cellules d’un individu infecté pourraient permettre de surmonter cette restriction en générant une résistance au VIH. Avec l’arsenal croissant de méthodes efficaces pour générer des cellules résistantes au VIH, une stratégie de thérapie génique combinée sûre et efficace pourrait parvenir à guérir l’infection par le VIH incessamment. Ici, nous passons en revue plusieurs méthodes basées sur la thérapie génique pour générer des cellules résistantes au VIH, y compris l’expression de gènes antiviraux, l’édition du génome et l’inhibition de la transcription génique. Nous discutons leurs divers mécanismes, leurs avantages et inconvénients, ainsi que les perspectives sur la façon dont ils peuvent être combinés pour concevoir une thérapie génique efficace contre le VIH.