John Libbey Eurotext

Virologie

Émergence du virus Zika Volume 19, numéro 5, Septembre-Octobre 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Laboratoire d’analyses de biologie médicale, Institut Louis-Malardé, PO BOX 30, 98713 Papeete, Tahiti, Polynésie française
2 Pôle de recherche et de veille sur les Maladies infectieuses émergentes, Institut Louis-Malardé, Tahiti, Polynésie française
* Tirés à part
  • Mots-clés : Zika virus, ZIKV, arbovirus, émergence, Polynésie française
  • DOI : 10.1684/vir.2015.0622
  • Page(s) : 225-35
  • Année de parution : 2015

Le virus Zika (ZIKV) est un arbovirus du genre Flavivirus, famille des Flaviviridæ, transmis par les piqûres de moustiques infectés. Initialement isolé chez un macaque rhésus en 1947 en Afrique, le ZIKV a été impliqué dans des cas humains sporadiques pendant un demi-siècle. La première épidémie a été décrite dans le Pacifique en 2007. Le ZIKV se propage dans la région Pacifique depuis 2013 et émerge au Brésil en 2015. De présentation clinique non spécifique, la fièvre Zika peut être confondue avec d’autres maladies infectieuses, en particulier les arboviroses comme la dengue et le chikungunya. La fièvre Zika était considérée comme une maladie bénigne jusqu’en 2013-2014 où des complications neurologiques graves ont été décrites durant l’épidémie qui a touché la Polynésie française. Le diagnostic biologique des infections à ZIKV repose principalement sur la détection de l’ARN viral du ZIKV par biologie moléculaire. Le diagnostic sérologique est peu fiable dans les régions endémiques pour d’autres flaviviroses. L’adaptation de ZIKV à un cycle urbain impliquant un réservoir humain et des moustiques ayant une très large distribution, tels que Aedes aegypti et Ae. albopictus, souligne le fort potentiel d’émergence de ZIKV dans les zones tropicales, inter tropicales mais aussi tempérées.