John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

CRISPR-Cas : l’immunité bactérienne au service du diagnostic virologique Volume 26, numéro 4, Juillet-Août 2022

Illustrations

  • Figure 1.
  • Figure 2.
  • Figure 3.
  • Figure 4.

Tableaux

Auteurs
Pathogenèse et contrôle des infections chroniques et émergentes, UMR 1058, Université de Montpellier, CHU de Montpellier, Établissement français du sang, Inserm, Université des Antilles, Montpellier
Correspondance : V. Foulongne

CRISPR-Cas est décrit comme un système immunitaire adaptatif qui permet aux bactéries et aux archées de se défendre contre les agressions virales. La technologie dérivée de ces systèmes CRISPR-Cas, qui permet de cliver précisément une séquence génomique, est désormais la base de puissants outils de biologie moléculaire et d’édition des génomes. Les « ciseaux moléculaires » CRISPR-Cas utilisent des endonucléases Cas, programmées et activées avec un ARN guide, pour couper spécifiquement une séquence cible ARN ou ADN. Certaines de ces enzymes Cas, notamment Cas12a et Cas13a, présentent au-delà de cette activité de coupure dirigée par un guide ARN, une activité générique de clivage collatéral en trans de toutes séquences nucléiques rencontrées. Ces différentes activités des systèmes CRISPR-Cas ont pu être exploitées pour développer des outils prometteurs de diagnostic moléculaire. Si les applications sont très nombreuses dans différents domaines, nous proposons ici d’illustrer le potentiel de ces approches basées sur CRISPR-Cas dans le cadre du diagnostic en virologie.