John Libbey Eurotext

Virologie

MENU

Assemblage de la capside de l'herpèsvirus de la maladie de Marek (MDV) Volume 5, numéro 1, Janvier - Février 2001

Auteurs
Laboratoire virologie et barrière d'espèces, Station de pathologie aviaire et de parasitologie, INRA Tours-Nouzilly
  • Page(s) : 71-2
  • Année de parution : 2001

La maladie de Marek est un syndrome lymphoprolifératif du poulet provoqué par le virus de la maladie de Marek (Marek disease virus ou MDV), un membre de la sous-famille des Alphaherpesvirinae. La structure des particules virales des herpèsvirus se caractérise par la présence d'une enveloppe lipidique externe, d'une couche protéine intermédiaire amorphe (le tégument) et d'une capside icosaédrique interne contenant l'ADN génomique. Le virus humain herpès simplex (HSV), prototype des Alphaherpesvirinae, a été largement étudié depuis l'obtention de sa séquence complète en 1988. Notamment, il a été montré que les capsides étaient constituées essentiellement de sept protéines codées par des gènes de la séquence unique longue (UL) du génome viral [1]. Quatre protéines constituent la coque icosaédrique de la capside : VP5 (UL19), VP23 (UL18), VP19C (UL38) et VP26 (UL35). La protéine VP22a (UL26-5) forme l'échafaudage interne de la capside. Les deux dernières protéines, VP21 et VP24, sont issues de l'auto-clivage de la protéase codée par UL26. La protéine VP24, porteuse du site actif de la protéase, est responsable de la maturation de la protéine VP22a à partir de son précurseur pré-VP22a. La protéine VP21 participe à la structure interne de la capside.Nous avons identifié, cloné et séquencé les gènes des protéines équivalentes à VP5, VP23, VP19C, VP26, VP22a, VP21 et VP24 de HSV chez la souche hypervirulente RB1B du MDV. Les différents gènes identifiés ont été clonés et exprimés dans le système baculovirus. La présence des protéines VP5, VP23, VP19C, VP26, VP21-VP24 et VP22a, dans les extraits de cellules Sf9 infectées par les différents baculovirus recombinants, a été vérifiée sur gel SDS-Page. L'observation en microscopie électronique de coupes minces de cellules Sf9, co-infectées avec les six baculovirus recombinants, met en évidence l'auto-assemblage des protéines recombinantes de la capside du MDV sous forme de pseudocapsides (figure 1, A et B). Ces pseudocapsides, d'une taille d'environ 100 nm, présentent une morphologie identique à celles des capsides immatures observées dans le noyau de cellules de reins de poulet infectées par le MDV [2]. Il faut noter que ces particules virales recombinantes sont détectées uniquement dans le noyau des cellules Sf9 infectées, ce qui semble indiquer que, dans le système hétérologue baculovirus comme lors de l'infection des cellules aviaires par MDV, l'assemblage de la capside s'effectue dans le noyau de la cellule hôte.