JLE

Sciences sociales et santé

MENU

Une analyse en termes de carrières : le cas de personnes traitées par des antirétroviraux hautement actifs contre le VIH entre 1998 et 2000 Volume 25, numéro 2, Juin 2007

Auteur
philosophe, Faculté de Philosophie de Lyon III, France.

L’arrivée d’un nouveau traitement efficace dans une maladie mortelle comme le sida a été appréhendée comme un changement structurel dans l’expérience des personnes infectées par le VIH. Trente-cinq d’entre elles, traitées pour la première fois par une thérapie antirétrovirale hautement active dans le cadre de la cohorte biomédicale APROCO, ont été interviewées en 1998. La plupart l’ont été à nouveau en 1999 et en 2000. L’analyse porte sur le devenir, sous les effets conjugués de la durée et du traitement, de quatre carrières préthérapeutiques qui ont été construites à l’annonce de ce traitement : stabilité, apprentissage, reprise et intégration.