John Libbey Eurotext

Sciences sociales et santé

MENU

Les agents de « santé communautaire » au Sénégal. Unité et segmentation d’un groupe semi-professionnel en milieu rural et péri-urbain Volume 40, numéro 3, Septembre 2022

Tableaux

Auteurs
* Sociologue, Université de Lille (CLERSE, UMR 8019) & Université Cheikh Anta Diop de Dakar (LASAP) ; baba.yoro22@gmail.com
** Sociologue, Université de Lille (CLERSE, UMR 8019) ; ivan.sainsaulieu@univ-lille.fr

Cet article vise à déconstruire la catégorisation officielle des agents de santé communautaire (ASC), définie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et mise en œuvre par les autorités sanitaires sénégalaises. Cette dénomination présuppose l’homogénéité du groupe des ASC alors que le partage d’une identité sociale ne se construit pas a priori mais a posteriori, lors d’interactions collectives dans le cadre de la division du travail sanitaire. En pratique, ces bénévoles se différencient entre un segment intégré au système hospitalier, qui revendique sa technicité et un autre, davantage immergé par son action dans la population locale, qui fait valoir au contraire sa polyvalence. Parfois, ils luttent néanmoins ensemble aux frontières pour faire exister leur groupe comme une entité professionnelle, à la fois par en haut, contre le rôle subalterne auquel ils sont assignés par les autorités locales, et par en bas, contre les tentatives d’immixtion de stagiaires saisonniers.