John Libbey Eurotext

Sciences sociales et santé

MENU

Guérison, délivrance et sida : les femmes et la « maladie de Dieu » dans les Églises pentecôtistes africaines Volume 25, numéro 4, Décembre 2007

Auteur
anthropologue, Centre d’Études des Mondes Africains (CEMAf-CNRS), Centre Malher, 9, rue Malher, 75004 Paris, France
  • Mots-clés : guérison, délivrance, sida, femmes, pentecôtisme.
  • DOI : 10.1684/sss.2007.0401
  • Page(s) : 5-34
  • Année de parution : 2007

Le phénomène global de la « délivrance » qui accompagne l’explosion des pentecôtismes ouest-africains depuis le début des années quatre-vingt-dix a contribué à placer la demande de guérison au centre des itinéraires de conversion. Cependant, la posture de certaines Églises pentecôtistes en Afrique de l’Ouest, pour le moins ambivalente, pousse les malades à se diriger vers les « guérisseurs » les plus réputés qui, sur le modèle des ministères de prière, n’hésitent pas à s’inscrire dans un créneau laissé vacant par les Églises, affirmant que leurs prières guérissent « toutes les maladies », y compris le sida. Si les nombreux travaux sur le sida font état de la stigmatisation des femmes, la place des Églises pentecôtistes dans les itinéraires de guérison a moins souvent retenu l’attention. Cette contribution tente de clarifier les modalités atypiques sous lesquelles cette maladie est désignée et comment les catégories chrétiennes de la sorcellerie et de la guérison divine attribuent à la femme le rôle principal dans les représentations sociales et magiques de la maladie.