John Libbey Eurotext

Sciences sociales et santé

MENU

Conflits d’intérêts, science industrielle et expertise dans les controverses américaines sur les usages des hormones sexuelles Volume 38, numéro 3, Septembre 2020

Auteur
* Historien, Inserm, EHESS, Cermes3, 7 rue Guy Môquet, 94801 Villejuif cedex, France

Les usages médicaux des estrogènes, de la progestérone et de leurs analogues de synthèse ont été, aux Etats-Unis, à l’origine de multiples controverses publiques mettant en cause leurs effets iatrogènes et le rôle des firmes productrices, leur influence sur les pratiques de prescription et la régulation. Cet article compare la crise du distilbène dans les années 1970 et la crise des thérapies hormonales de la ménopause dans les années 2000 pour analyser la façon dont a été problématisée cette question. Prenant appui sur les documents collectés et rendus publics à l’occasion des procès suscités par ces affaires, l’analyse porte d’une part sur l’action des industriels, leur rôle dominant dans l’organisation et la diffusion de la recherche clinique, son couplage à la promotion, et, d’autre part, sur l’émergence, dans les années 2000, de la notion de conflit d’intérêts comme cadre privilégié d’interprétation. Le texte met en rapport cette émergence avec les transformations du marketing scientifique, de la relation des mouvements de patientes à l’expertise et du statut légal de la catégorie, avant de discuter son intérêt analytique pour les sciences sociales.