JLE

Science et changements planétaires / Sécheresse

MENU

Calcul des besoins en eau des principales cultures exploitées au nord de la Tunisie : estimation de l‘évapotranspiration de référence par différentes formules empiriques (cas des régions de Tunis, Béja et Bizerte) Volume 14, numéro 4, OCTOBRE-NOVEMBRE-DÉCEMBRE 2003

Auteurs
Institut national agronomique de Tunisie, 43, avenue Charles Nicolle, Ariana, Tunisie Institut de l‘olivier, INRAT, 14, rue Hédi Karray, 2080 Ariana, Tunisie

L‘évapotranspiration de référence (ET o) peut être calculée par différentes méthodes empiriques. L‘objectif de l‘étude est de définir la méthode de calcul de ET o la plus appropriée en fonction des données climatiques disponibles. Les résultats obtenus montrent que, dans la plupart des cas et pour les trois régions étudiées (Tunis, Bizerte et Béja), les formules de Hargreave‐Samani, de Christiansen et d‘Eagleman donnent une estimation de ET o proche de celle de Penman‐Monteith (PM). Les valeurs de ET o (PM) nous ont permis d‘évaluer les besoins en eau de quelques cultures pratiquées à Tunis, Bizerte et Béja, en l‘occurrence l‘olivier, la fève et le blé. L‘analyse fréquentielle de la pluviométrie, effectuée par région et pour chaque stade de développement, a montré que les besoins en eau de ces cultures sont élevés pendant les phases de mi‐saison et d‘arrière‐saison et ne sont généralement pas couverts par la pluie ; d‘où le besoin d‘irriguer.