JLE

Psychologie & NeuroPsychiatrie du vieillissement

MENU

Risque d’épuisement professionnel chez les soignants en gériatrie : une approche centrée sur la personne Volume 2, numéro 3, Septembre 2004

Auteurs
Laboratoire de psychologie clinique et psychopathologie, Université Victor Segalen Bordeaux 2, ben.courty@wanadoo.fr

À partir d’une approche centrée sur la personne, la théorie de l’impuissance‐désespoir a servi de cadre théorique de référence afin d’analyser la relation entre l’épuisement professionnel et le phénomène de comorbidité anxiété‐dépression chez les soignants exerçant en secteur gériatrique. Les effets de possibles facteurs de vulnérabilité favorisant l’épuisement professionnel ont été testés : 150 soignants, de différents types de structures gériatriques réparties sur le territoire français, ont accepté de répondre à l’ensemble du protocole (enquête préliminaire, MBI, CES‐D et STAI‐Y). Une analyse en cluster sur les dimensions du MBI nous a permis d’identifier trois profils d’épuisement professionnel. Le premier (groupe 1) regroupant 88 sujets peut être considéré comme « sans problème ». En revanche, les groupes 2 (n ∓ 46) et 3 (n ∓ 16) ont pu être nommés respectivement « à risque » et « à haut risque ». Chacun de ces groupes a pu être associé à des niveaux d’anxiété et de dépression caractéristiques. L’âge, la profession et le type de structure se sont révélés comme des facteurs de vulnérabilité face à l’épuisement professionnel.