John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

Relations cranio-mandibulaires et posture anti-gravitaire : étude stabilométrique de cales de désocclusion Volume 86, numéro 2, Juin 2015

Auteurs
* Auteur pour correspondance : philippe.decocq@hotmail.fr

Les caractéristiques céphalométriques conditionneraient la posture anti-gravitaire. Ce travail examine la relation entre, d’une part, la classe squelettique et la divergence faciale et, d’autre part, la posture statique. Les angles ANB et FMA ont été mesurés sur des radiotélégraphies de profil chez vingt adultes sains. Chez chacun, un statokinésigramme a été enregistré yeux ouverts et un autre yeux fermés, sans cale de désocclusion, avec cale antérieure et avec cales postérieures. Sans cale, les angles ANB et FMA s’avèrent corrélés avec la précision du contrôle postural. L’ajout de cales modifie la position moyenne du centre des pressions exercées au sol par le corps, sur l’axe antéro-postérieur, et cet effet est cohérent avec celui de la typologie. Il modifie aussi les déplacements du centre des pressions, sur le même axe. Ces effets varient selon que les yeux sont ouverts ou fermés. Les données recueillies confortent la notion d’une incidence des paramètres céphalométriques, et de leur modification mécanique, sur la posture statique. Elles invitent à prendre davantage en considération l’impact postural des cales utilisées dans la pratique orthodontique.