John Libbey Eurotext

L'Orthodontie Française

MENU

La déglutition dysfonctionnelle a-t-elle une influence sur la posture ? Volume 79, numéro 2, Juin 2008

Auteurs
1 Faculté de Chirurgie Dentaire de Lille, 1 place de Verdun, 59000
Lille, France
2 UFR Odontologie de Reims, rue du Général Koenig, 51100 Reims,
France
3 Laboratoire Neurosciences Fonctionnelles et Pathologies,
UMR 8160, CNRS, 6 rue du Professeur Laguesse, CHRU de Lille, 59037 Lille
Cedex, France
* orthem@free.fr

La déglutition est une des premières fonctions à se mettre en place chez le fœtus pour des raisons vitales. Elle connaît ensuite une maturation physiologique et psychique pour passer d'un état dysfonctionnel à un état fonctionnel. Chez certains individus, la maturation est incomplète, et la déglutition reste dysfonctionnelle. L'incidence d'un changement d'occlusion dentaire, d'une dysfonction linguale sur la posture est montrée dans la littérature clinique. Ce travail se propose de découvrir si la déglutition dysfonctionnelle, par l'absence de contact dentaire et par la dysfonction linguale qui la caractérisent, a une incidence sur la posture. L' étude porte sur une population de 20 adultes jeunes, scindée en deux groupes : un groupe de sujets présentant une déglutition fonctionnelle, et un groupe de sujets présentant une déglutition dysfonctionnelle. Le protocole expérimental met en jeu quatre conditions : repos mandibulaire, tâche cognitive d'articulation (le sujet articule une suite de nombres qui l'oblige à réfléchir à ce qu'il énonce), déglutition fonctionnelle, déglutition dysfonctionnelle. Leur effet sur la posture est évalué au moyen d'une plate-forme stabilométrique normalisée, et complété par une étude électromyographique d'un muscle manducateur (le muscle masséter) et d'un muscle de la posture céphalique (le muscle sterno-cléïdo-mastoïdien). Les résultats montrent que la déglutition aurait les mêmes effets posturaux que la tâche cognitive en augmentant les oscillations posturales et l'énergie dépensée par le système postural. Et cette déglutition aurait des effets accrus lorsqu'elle correspond à une déglutition forcée non naturelle pour le sujet.