John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Une nouvelle épreuve de mémoire épisodique : l’épreuve ESR-forme réduite (ESR-r), adaptée du paradigme ESR (encodage, stockage, récupération) Volume 7, numéro 3, Juillet-Août-Septembre 2015

Tableaux

Auteurs
Unité de Recherche U1077,
Inserm-EPHE,
Université de Caen-Normandie,
Pôle des formations et de recherche en Santé,
2, rue des Rochambelles,
CS 14032 Caen cedex 5,
France
  • Mots-clés : mémoire, test neuropsychologique, maladie d’Alzheimer, troubles cognitifs légers, diagnostic précoce
  • DOI : 10.1684/nrp.2015.0351
  • Page(s) : 217-25
  • Année de parution : 2015

Les troubles de la mémoire épisodique constituent un motif fréquent de consultation neuropsychologique et ce dans de nombreux contextes cliniques, que ce soit dans le cadre diagnostique notamment celui des affections neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer, ou celui du bilan neuropsychologique lors de la prise en charge de patients victimes de lésions cérébrales. En l’absence d’un biomarqueur fiable et accessible pour le diagnostic de la maladie d’Alzheimer, l’examen neuropsychologique reste le principal outil, en particulier pour les stades précoces de ces affections. Dans ce contexte, des épreuves neuropsychologiques sensibles, permettant de faire des hypothèses sur les processus mnésiques déficitaires et préservés, constituent des outils indispensables pour le neuropsychologue. Le paradigme encodage stockage récupération (Eustache et al., 1998) s’inscrit dans cette démarche. Nous proposons une épreuve réduite, adaptée de ce paradigme, accompagnée de données normatives obtenues chez 197 sujets âgés de 20 à 79 ans répartis en deux niveaux socio-culturels.