John Libbey Eurotext

Revue de neuropsychologie

MENU

Mémoire autobiographique dans l’amnésie Volume 9, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteurs
King's College London
Academic Neuropsychiatry,
3rd Floor, Block D, South Wing,
St Thomas's Hospital,
Westminster Bridge Rd,
London SE1 7EH, UK
* Correspondance
  • Mots-clés : mémoire autobiographique, amnésie rétrograde, gradient temporel, confabulations, amnésie psychogène
  • DOI : 10.1684/nrp.2017.0437
  • Page(s) : 219-27
  • Année de parution : 2017

La mémoire autobiographique, impliquée dans la recollection de faits personnels, d’événements et d’incidents, est altérée dans de nombreuses pathologies neurologiques et psychologiques. Cet article propose, en lien avec les conceptions théoriques actuelles, d’illustrer des exemples d’« anomalies » de la mémoire autobiographique : l’amnésie rétrograde, les confabulations et l’amnésie psychogène. L’amnésie rétrograde consiste en une altération de la mémoire autobiographique affectant la mémoire épisodique autobiographique et/ou la sémantique personnelle pour les faits ou événements antérieurs au début de la maladie. Les différentes théories explicatives de cette amnésie rétrograde, ainsi que leurs limites, sont présentées dans cet article. Un déficit de récupération associé à un effet de l’âge sur les processus d’encodage est suggéré pour expliquer les observations de gradient temporel. Les confabulations spontanées font référence à la production non provoquée (spontanée) de souvenirs erronés. Une étude récente, visant à tester les différentes théories explicatives des confabulations, est présentée. Les résultats suggèrent un lien entre mémoire autobiographique, système exécutif et confabulations. Enfin, l’article présente différentes formes d’amnésie psychogène en soulignant le rôle des facteurs psychosociaux dans son développement. Le profil des troubles de mémoire autobiographique et leur évolution sont également décrits selon le type d’amnésie psychogène.