JLE

Revue de neuropsychologie

MENU

Altérations mnésiques dans l’état de stress post-traumatique : résultats comportementaux et neuro-imagerie Volume 5, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2013

Auteurs
Inserm, U1077, 14000 Caen, France, Université de Caen - Basse-Normandie, UMR-S1077, 14000 Caen, France, École pratique des hautes études, UMR-S1077, 14000 Caen, France, CHU de Caen, UMR-S1077, 14000 Caen, France, CHU de Caen, service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, France, CHGR Rennes-I, service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, 35000 Rennes, France

Quand un événement est perçu comme menaçant la vie ou l’intégrité physique de soi ou d’un autre et déclenche un stress extrême, un état de stress post-traumatique (ESPT) peut se développer. Cet article propose une revue des connaissances actuelles sur les dysfonctionnements mnésiques et les altérations cérébrales au cœur de cette pathologie. De nombreuses études permettent aujourd’hui de décrire un profil caractéristique du dysfonctionnement du souvenir de l’événement traumatique, associant une hypermnésie des aspects émotionnels et la faible mémorisation de l’information contextuelle. L’ESPT est également associé à des troubles mnésiques des événements quotidiens avec, ici encore, un biais mnésique en faveur de l’information négative et une moindre mémorisation de l’information neutre. Ces dysfonctionnements mnésiques ont été corrélés à des altérations anatomiques et/ou fonctionnelles de régions impliquées dans la mémoire épisodique (l’hippocampe), la mémoire émotionnelle (l’amygdale) et la régulation émotionnelle (cortex préfrontal médian et cingulaire antérieur). Nous développerons dans cet article les deux principales théories qui synthétisent l’ensemble de ces connaissances chez l’adulte. Par ailleurs, chez l’enfant, bien que la symptomatologie soit bien décrite, le manque d’investigations ne permet pas aujourd’hui l’identification précise d’un profil particulier de dysfonctionnements mnésiques et de leurs substrats cérébraux. Nous présenterons tout de même les quelques travaux sur le sujet.