John Libbey Eurotext

Médecine de la Reproduction

MENU

Les sphéroïdes et les organoïdes d’oviducte : de nouveaux modèles pour mieux comprendre la fertilité Volume 24, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2022

Illustrations


  • Figure 1.

  • Figure 2.

  • Figure 3.

  • Figure 4.

  • Figure 5.
Auteurs
Equipe interactions cellulaires et fertilité, UMR Inrae, CNRS, université de Tours, IFCE, Nouzilly, France <karine.reynaud@inrae.fr>
* Tirés à part : K. Reynaud

Les sphéroïdes et les organoïdes sont des modèles cellulaires capables de s’auto-organiser en trois dimensions in vitro et qui permettent de mimer l’organisation d’un organe.

L’oviducte, situé entre l’ovaire et l’utérus, est le lieu de la maturation finale des gamètes, de la fécondation et du développement embryonnaire précoce. Notre objectif est de développer des sphéroïdes et des organoïdes d’oviducte pour mieux comprendre les rôles de cet organe dans les mécanismes de stockage et de sélection des spermatozoïdes par l’organisme maternel, ainsi que dans le dialogue embryomaternel lors du développement du jeune embryon.