John Libbey Eurotext

Médecine de la Reproduction

MENU

Le syndrome des ovaires polykystiques : perturbation dans la voie de signalisation de l’hormone antimüllérienne ? Volume 22, numéro 1, Janvier-Février-Mars 2020

Auteur

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une pathologie fréquente, affectant entre 10 et 20 % des femmes en âge de procréer à travers le monde. Il s’agit de la première cause d’infertilité primaire par dysovulation ; elle s’accompagne fréquemment d’une hyperandrogénie ainsi que d’un hyperinsulinisme. Chez les femmes atteintes de SOPK, les concentrations en hormone antimüllérienne (AMH) sont deux à trois fois plus élevées que chez les femmes ayant des ovaires sains. L’AMH est produite dans [...]