John Libbey Eurotext

Médecine de la Reproduction

MENU

Impact de l’endométriose profonde sur la fertilité : indications respectives de la chirurgie et de l’aide médicale à la procréation Volume 22, numéro 2, Avril-Mai-Juin 2020

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Service de gynécologie obstétrique, hôpital Tenon, AP-HP, ParisFrance
2 Service de gynécologie obstétrique, hôpital Jean-Verdier, AP-HP, BondyFrance
3 GRC6-UPMC : Centre expert en endométriose (C3E)
* Tirés à part

L’endométriose est une pathologie chronique définie par la présence et le développement de glandes endométriales et de stroma en dehors de l’utérus. Cette pathologie bénigne concernerait environ 10 à 15 % des femmes en âge de procréer. La physiopathologie de l’infertilité associée à l’endométriose profonde reste imparfaitement élucidée. Si la question de la prise en charge des endométriomes et de l’endométriose superficielle est consensuelle, en faveur de l’abstention d’une chirurgie en première intention, la stratégie en situation d’endométriose profonde fait l’objet d’un important débat, justifié par le faible niveau de preuve des travaux publiés, qui explique la coexistence de multiples stratégies. La problématique principale dans un contexte d’infertilité en présence d’une endométriose profonde est de faire le choix entre : (i) réaliser une chirurgie d’exérèse des lésions d’endométriose sans compromettre la fertilité ou (ii) proposer une aide médicale à la procréation première (fécondation in vitro [FIV]/injection intracytoplasmique de spermatozoïdes [ICSI]). Une FIV en première intention pourrait être indiquée lorsque la patiente présente une altération tubaire ou qu’il existe aussi des anomalies du spermogramme. En cas d’âge avancé ou de signes d’insuffisance ovarienne débutante, les données ne permettent pas de trancher vers l’une ou l’autre option. En l’absence d’autres facteurs d’infertilité, il semble cohérent, d’après les données de la littérature, de proposer une chirurgie de première intention avec pour objectif d’offrir de bonnes chances de fertilité spontanée.