John Libbey Eurotext

Médecine de la Reproduction

MENU

Réflexions éthiques sur les gamètes issus de cellules souches Volume 19, numéro 4, Octobre-Novembre-Décembre 2017

Auteurs
Bioethics Institute Ghent, Ghent University, Ghent, Blandijnberg 2, Belgium
* Reprints
  • Mots-clés : gamètes issus de cellules souches, procréation médicalement assistée, gamétogenèse in vitro, cellules souches
  • DOI : 10.1684/mte.2017.0671
  • Page(s) : 298-306
  • Année de parution : 2017

Cette revue explore les questions éthiques soulevées par la création et l’utilisation potentielle des gamètes issus de cellules souches, autrement dit la gamétogenèse in vitro (IVG, pour in vitro gametogenesis). Nous nous concentrons sur la différenciation des cellules souches embryonnaires et des cellules souches pluripotentes induites en gamètes. Cette technologie pourrait trouver des applications dans le champ de la science fondamentale mais aussi en pratique clinique, en particulier dans le domaine de la procréation médicalement assistée. L’IVG pourrait en effet pallier le manque d’ovocytes utilisables en recherche, et ainsi favoriser l’acquisition de connaissances nouvelles sur des maladies et sur la reproduction humaine. Sur le plan clinique, l’IVG pourrait suppléer, pour plusieurs catégories de personnes, au recours à des gamètes provenant d’un tiers, et ainsi faciliter l’obtention d’enfants génétiquement apparentés. Cependant, des questions éthiques se posent, liées à l’instrumentalisation – et à la destruction – d’embryons humains, au bien-être (physique et mental) des enfants qui pourraient naître par cette technique, et à ce qui est acceptable pour permettre la naissance d’enfants génétiquement liés à leurs parents. Ces interrogations incluent notamment les difficultés d’un accès équitable à cette technologie, ainsi que des questions sur l’usage de l’IVG à d’autres fins que le traitement de l’infertilité. Nous explorons ces différentes questions morales.