John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Prise en charge des adolescents appareillés par corset pour une scoliose Volume 14, numéro 7, Septembre 2018

Auteurs
1 Universtée Jean Monnet, Faculté de médecine Jacques Lisfranc, Département de médecine générale, 42270 Saint-Priest-en-Jarez
2 CHU de Saint-Étienne, Service de chirurgie infantile orthopédique, LIBM, Université Jean Monnet, Saint-Étienne
3 CHU de Saint-Étienne, Unité Rachis, Service de médecine physique et réadaptation, Saint-Étienne
* Tirés à part
  • Mots-clés : médecine générale, scoliose, éducation thérapeutique, corset, dépistage
  • DOI : 10.1684/med.2018.348
  • Page(s) : 303-7
  • Année de parution : 2018

Après un premier article de mise au point sur l’état de l’art en matière de prise en charge des adolescents porteurs de scoliose idiopathique, l’objectif de cette étude était d’évaluer le rôle sur le terrain des médecins généralistes et plus largement des praticiens de soins primaires dans le parcours de soin des patients traités pour scoliose. Nous avons pris comme population d’observation les adolescents appareillés par corset au sein de l’unité rachis de Saint-Étienne. Nous avons réalisé des entretiens qualitatifs semi-dirigés. Sept praticiens ont pu être interrogés dont cinq médecins généralistes, une pédiatre et un médecin du sport. Nous avons travaillé avec des praticiens d’équipes pluridisciplinaires, pour essayer d’établir un guide de pratique. Le rôle des médecins de soins primaires se situe dans le dépistage et le diagnostic initial de la pathologie rachidienne. Il est souvent réalisé au moment de la rédaction des certificats de non contre-indication aux activités sportives en début d’année. Ce travail envisage des pistes d’amélioration de la qualité des soins et des relations ville-hôpital.