John Libbey Eurotext

Médecine

Pour une épistémologie du soin : maladies réelles, virtuelles et potentielles Volume 12, numéro 6, Juin 2016

Auteur
LabEx Ecofect (Dynamique éco-évolutive des maladies infectieuses), Université de Lyon, Université Lyon 1, Villeurbanne, France
  • Mots-clés : épistémologie, diagnostic, soin
  • DOI : 10.1684/med.2016.73
  • Page(s) : 267-72
  • Année de parution : 2016

L’introduction récente des sciences humaines et sociales dans le cursus des études médicale se heurte à deux écueils qui risquent de faire échouer cet enseignement, indépendamment de sa qualité intrinsèque. D’une part, son orientation, trop philosophique dans des universités soumises aux impératifs de l’ingénierie biomédicale, conduit à la marginalisation ou à une forme d’affrontement, alors que le but était l’infiltration. D’autre part, il se déroule en première année, alors que c’est en fin de cursus, après le formatage des programmes et des concours, que cet enseignement devrait prendre place, face à des étudiants plus sereins et dont les questionnements humanistes et cliniques sont devenus plus pertinents. Il en résulte que l’épistémologie du diagnostic et du soin n’est jamais enseignée. Pourtant, un tel enseignement, plus clinique que philosophique, serait le meilleur moyen de rétablir des passerelles entre sciences humaines et ingénierie biomédicale. Cette réflexion souhaite y contribuer.