John Libbey Eurotext

Médecine

MENU

Interactions médicaments-pamplemousse Volume 11, numéro 8, Octobre 2015

Auteur

L’interaction avec le pamplemousse décrite avec un nombre croissant de médicaments expose à des effets indésirables sévères.

Plus de 85 médicaments peuvent interagir avec le pamplemousse qui inhibe leur métabolisme intestinal ce qui peut conduire à une augmentation majeure de leurs taux plasmatiques. Toutes les formes de pamplemousse peuvent être responsables (fruit, jus...) ; un pamplemousse entier ou 200 mL de jus de pamplemousse frais peuvent être responsables d’interactions sévères. Le risque est maximum lorsque moins de 4 heures séparent la consommation du pamplemousse mais il persiste lorsque cet intervalle est de 24 heures. Voici quelques exemples d’effets indésirables sévères observés avec des médicaments d’usage courant :
– rhabdomyolyse avec la simvastatine et l’atorvastatine ;
– torsades de pointes avec l’amiodarone ;
– hypotension avec la félopidine et la nicardipine ;
– dépression respiratoire avec l’oxycodone.

Mouly S, Morgand M, Lopes A, et al. Interactions médicaments-aliments en médecine interne : quels messages pour le clinicien ? Rev Med Interne. 2015;36:530-9.

Que retenir pour notre pratique ?

• Les patients traités par des médicaments à risque devraient être incités à ne pas consommer de pamplemousse ; mais l’information est soit absente soit difficile à trouver dans les RCP des médicaments concernés.

Mots clés : Pamplemousse [Grapefruit]