John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Création d’un centre de ressources en conciliation médicamenteuse : présentation d’une initiative régionale pour le déploiement de l’activité Volume 37, numéro 2, Juin 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
Unité de coordination régionale, OMEDIT Pays de la Loire, Nantes, France
* Tirés à part
  • Mots-clés : conciliation médicamenteuse, pharmacie clinique, pratiques professionnelles
  • DOI : 10.1684/jpc.2018.0385
  • Page(s) : 97-109
  • Année de parution : 2018

Objectifs : Des besoins liés à la mise en œuvre de la conciliation médicamenteuse ont été identifiés en France. Pour impulser la démarche et accompagner les professionnels de santé, un centre de ressources régional en conciliation médicamenteuse a été créé en Pays de la Loire. Matériel et méthode : Porté par l’Observatoire du médicament, des dispositifs médicaux et de l’innovation thérapeutique (OMEDIT), il réunit des experts de terrain issus d’établissements de santé de la région, privés et publics, ayant des activités de soins variées. Ses missions sont l’information, la sensibilisation, l’accompagnement, la mutualisation des expériences et l’évaluation de l’activité de conciliation médicamenteuse. Résultats : Depuis sa création en janvier 2016, plusieurs outils ont été mis à disposition des professionnels de santé : un diaporama de sensibilisation, une formation régionale, des logigrammes de réalisation de la conciliation, différents indicateurs de mesure d’impact. Ces outils élaborés par le centre de ressources sont issus de la mutualisation des travaux existants et de leur adaptation et sont disponibles en libre accès sur le site internet de l’OMEDIT. Conclusion : Le centre de ressources régional permet d’assurer la promotion des bonnes pratiques et des outils de mise en œuvre de l’activité et de proposer une structure de retours d’expériences qui s’inscrit dans le temps. Il continue de se développer pour accompagner les professionnels de santé dans le déploiement de la conciliation médicamenteuse sur le terrain. L’ouverture de la formation aux acteurs de santé de ville et la diversification du groupe de travail initial font partie des évolutions attendues cette année.