JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Faut-il distinguer états limites et borderline ? Volume 92, numéro 1, Janvier 2016

Auteur
Centre hospitalier Les murets, IIe secteur de psychiatrie générale, 17 rue du Général-Leclerc 94510, La Queue-en-Brie, France

L’auteur s’efforce dans cet article de réactualiser l’opposition soutenue par Jean Bergeret entre lesdits « états limites » et les pathologies « borderline ». Il considère qu’on peut les ordonner en deux catégories distinctes de psychoses non déclenchées, les états-limites apparaissant comme des prétroubles de l’humeur, les borderline pouvant, eux, se ranger dans les préschizophrénies. L’argumentation est étayée par deux cas cliniques où sont mis en évidence des relations transférentielles très différentes et des ressorts psychopathologiques différenciés.