JLE

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

MICI et obésité : le cercle vicieux Volume 31, numéro 1, Janvier 2024

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 CHU Nîmes, Carémeau, Service d’hépato-gastro-entérologie, Place du Professeur Debré, Nîmes, France
2 CHU Montpellier, Hôpital Saint-Éloi, Service d’hépato-gastro-entérologie A, Montpellier, France
3 Inserm UMRS 1256, Nutrition génétique et exposition aux risques environnementaux, Université de Lorraine, Nancy, France
4 CHRU Nancy, Département de gastroentérologie, Université de Lorraine, Nancy, France
5 Institut Hospitalo-Universitaire des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, IHU INFINY, Nancy, France
6 CHRU Nancy, Département de biochimie, biologie moléculaire, nutrition, Nancy, France
7 Department of Health Research Methods, Evidence, and Impact, McMaster University, Hamilton, Canada
* Correspondance : D. Arnone

La proportion grandissante de patients atteints de MICI et d’obésité (15 à 40 %) fait de leur prise en charge un enjeu thérapeutique essentiel. L’obésité présente un impact négatif sur l’évolution naturelle de la maladie, entraîne une diminution de la réponse aux biothérapies et favorise les complications chirurgicales. ­L’évaluation nutritionnelle est donc essentielle. Les praticiens doivent être sensibilisés au dépistage de la dénutrition (même chez les patients avec obésité), de la sarcopénie ainsi que des complications liées à l’obésité. Une prise en charge pluridisciplinaire doit être proposée : modification des habitudes alimentaires encadrée pour ne pas induire ou aggraver des carences, avec une attention particulière aux moments des poussées inflammatoires, ainsi qu’une activité physique régulière. Les traitements médicamenteux de l’obésité, notamment les analogues du GLP-1, peuvent également être proposés, bien que leur impact sur l’évolution des MICI n’ait pas été démontré. La chirurgie bariatrique, ­lorsqu’indiquée, doit également être proposée aux patients, avec un bénéfice démontré sur l’évolution post-opératoire des MICI