John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Comment expliquer et prendre en charge le ballonnement des malades constipés ? Volume 25, numéro 6, Juin 2018

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 Hépato-gastroentérologie, Centre Hospitalier St Joseph St Luc, 20 quai Claude Bernard, 69007 Lyon, France
2 Hôpital Edouard Herriot, Explorations Fonctionnelles Digestives, 69437 Lyon, France ; Clinique Protestante, Hépato-gastroentérologie, 69300 Caluire & Cuire, France
3 Hôpital Nord, HPHM, Explorations Fonctionnelles Digestives, Marseille
4 Hôpital Pontchaillou, Hépato-gastroentérologie, CHU de Rennes, Rennes
* Tirés à part

Le ballonnement abdominal touche 47 % de la population française avec un fort retentissement sur la qualité de vie. Il est défini comme la sensation subjective d’une distension abdominale ou par la mesure objective d’une augmentation du périmètre abdominal. Il est associé à une constipation ou à un syndrome de l’intestin irritable avec constipation dans 61 à 73 % des cas. Les connaissances physiopathologiques sont incomplètes mais ont progressé ces dix dernières années : ralentissement de la progression des gaz dans l’intestin grêle, excès de production de gaz secondaire à un défaut d’absorption de certains aliments (dont les FODMAPs : Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides and Polyols), hypersensibilité viscérale et dysfonction de la sangle abdominale. Le recours à des examens complémentaires est limité. Les traitements disponibles sont peu nombreux et peu efficaces. Les études existantes ont rarement considéré le ballonnement comme objectif principal. La mesure diététique ayant la meilleure preuve d’efficacité est la réduction des FODMAPs. Les probiotiques et certains prokinétiques, dont l’huile essentielle de menthe poivrée sont les armes thérapeutiques à envisager. Les laxatifs peuvent aider en traitant la constipation mais doivent être utilisés prudemment du fait du risque d’aggravation des ballonnements. Enfin, l’hypnothérapie est une alternative intéressante en cas d’échec des autres thérapeutiques.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International