John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Vers une approche palliative précoce en hématologie Volume 22, numéro 3, Mai-Juin 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Service d’hématologie,
Cliniques universitaires Saint-Luc,
Université catholique de Louvain,
Bruxelles,
Belgique
2 Unité de soins continus et palliatifs,
Cliniques universitaires Saint-Luc,
Université catholique de Louvain,
Bruxelles,
Belgique
3 Centre Helesi d’éthique médicale,
Université catholique de Louvain,
Bruxelles
4 Centre d’éthique médicale,
Université catholique de Lille,
Lille,
France
* Tirés à part

De nombreuses données récentes démontrent qu’une approche palliative précoce, mise en place bien en amont de la fin de vie, apporte des bénéfices significatifs aux patients cancéreux avancés. Les patients atteints d’hémopathies malignes ont quant à eux moins souvent et moins vite accès aux structures palliatives que ceux atteints d’autres cancers, et sont traités plus agressivement en fin de vie. Les buts de cet article sont de démontrer que les patients hématologiques pourraient également bénéficier d’une approche palliative précoce, de tenter de comprendre les freins qui empêchent cette approche et de proposer des pistes pour une intégration des prises en charge curative et palliative.