John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Traitement de première ligne du myélome du sujet âgé : mise au point Volume 19, numéro 1, Janvier-Février 2013

Auteur
Hôpital Saint-Antoine, Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris, France

Au cours des dernières années, nous avons assisté à des progrès considérables en matière de traitement du myélome multiple, grâce à l’introduction de nouveaux médicaments de la famille des inhibiteurs de protéasome (bortézomib) et des immunomodulateurs (thalidomide et lénalidomide). La mise en place d’un traitement du myélome chez un sujet âgé peut s’avérer complexe dans la mesure où, au-delà de la notion d’« âge civil », il est impératif de tenir compte des modifications physiologiques liées au vieillissement, mais également des notions de comorbidités et de polymédication, situations assez fréquentes chez les patients âgés. Actuellement, deux combinaisons sont approuvées en France et en Europe pour le traitement de première ligne du myélome du sujet âgé, à savoir la combinaison dite MPT (melphalan, prednisone et thalidomide) et la combinaison MPV (melphalan, prednisone et bortézomib). Ces deux combinaisons ont largement supplanté la combinaison classique de type MP (melphalan et prednisone). Actuellement, de nouveaux médicaments et de nouvelles combinaisons sont en train d’émerger, mais l’optimisation des schémas d’administration des combinaisons déjà approuvées (par exemple : adaptation des doses, de la fréquence ou des modalités d’administration) représente une piste sérieuse pour améliorer significativement le devenir à long terme de ces patients âgés.